Territoires

 

L'Equipage chasse dans les forêts de Vendée, Deux-Sèvres et Maine et Loire.

 

En Vendée :

En forêt de la Pélissonnière, propriété du Baron de Lestrange

En forêt du Parc Soubise, propriété des comtes de Chabot

En forêt de la Chaize le Vicomte près de La Roche sur Yon

 

En Deux-Sèvres :

En forêt de Chantemerle à la limite de la Vendée

En forêt de Chausserais, propriété de Messieurs de Beauregard

En forêt de Diane de Challon dans le Thouarsais

 

En Maine et Loire :

En forêt de Vezins, près de Cholet.

 

Le Parc Soubise

 

La forêt du Parc Soubise est, en taille, le 3ème massif de Vendée et le 1er massif privé. Elle se situe à l'est du département, dans le bocage vendéen et fut en grande partie organisée à la fin du 19ème et au début du 20ème siècle autour de la vènerie. Cette forêt est ancienne, elle est mentionnée dans différents actes datant du Moyen-Age sous le nom de forêt de Vendrennes. Ses limites ont évolué au cours des siècles mais sa surface assez peu : ce qui était défriché d'un côté était replanté de l'autre. Aujourd'hui la forêt a une surface de 694 Ha et se situe sur un plateau. Elle est composée d'un tiers de résineux, la plupart plantés autour de 1960 et de 2/3 de feuillus.
Les Chabot qui en sont propriétaires depuis la fin du 18ème siècle l'ont toujours entretenue avec soin et se sont attachés à y créer un réseau d'allées et de carrefours permettant à la fois une bonne visibilité à la chasse et une exploitation forestière plus aisée. Cette forêt est assez giboyeuse. C'est un territoire agréable pour la vènerie car il est bien percé, son relief est peu accidenté, les chevreuils y sont en quantité et les sangliers semblent vouloir revenir.
Trois équipages maintiennent la tradition du laisser courre au Parc-Soubise et suivent la trace du grand veneur que fut Auguste de Chabot au 19ème siècle : Le Rallye Chouan pour le chevreuil et les Rallyes de Bois Verts et Malpaire pour le sanglier.




Nouveau

La boutique en ligne
des Piboles
et Cornes
d'appel !